Newsletter n°18 | Rentrée et iOS 15

La compilation non exhaustive des sujets qui ont retenu mon attention pendant le mois. La rentrée d'iOS 15, l'App Store bouleversé, le no-code de demain

il y a un an   •   6 minutes de lecture

Par Jean Decherf

Hello,

C’est la rentrée et iOS 15 est déployé depuis lundi dernier avec son lot de nouveautés pour le marketing. Pour cette compilation des sujets qui ont retenu mon attention vous trouverez ce mois-ci :

  • L’App Store : le temps du changement ?
  • Le no-code : le futur de la démarche produit
  • iOS 15 : les nouveautés pour le marketing

Bonne rentrée et bonne lecture,

Jean


L’App Store : le temps du changement?

Le modèle économique de l’App Store serait en pleine transition. Bousculé par les procès en cours et dans l’intérêt de sauver le chiffre d’affaires, Apple doit ajuster son modèle.

L’App Store, depuis sa création, a permis de développer la monétisation des applications et de créer une part importante de l’app economy.

Le succès de l’App Store par sa capacité forte à monétiser les applications agacent les développeurs qui se voient imputer 30 % de commission par le géant Apple, dont ils dépendent.

Il y a un an : le début de la bataille entre Apple et Fortnite

L’été dernier commençait un chapitre important concernant les commissions prises par Apple sur les paiements réalisés par l’App Store. Fortnite avait été exclu des stores pour avoir outrepassé la réglementation des magasins d’application et gérer les transactions en direct avec les utilisateurs.

Apple : IDFA, Fornite et les 30% sur l’App Store
Le monde des applications mobile a tremblé à plusieurs reprises ces derniers mois. Avec les combats menés contre Apple ce fut un été pas si calme pour l’app économie. Voici un résumé des épisodes précédents avec quelques éclairages pour l’accompagner.

Le verdict du procès et les annonces d’Apple

Des pratiques jugées anticoncurrentielles

Le procès très médiatisé aux États-Unis entre Epic Games et Apple a maintenant eu lieu. Le vendredi 10 septembre 2021, la décision suite au procès a été publiée dans un rapport détaillé de quelques 185 pages.

La Cour a déterminé qu’Apple jouit d’une part de marché considérable, supérieure à 55 %, et des marges de profits extraordinairement élevées, mais ces facteurs ne suffisent pas à prouver une infraction au droit de la concurrence. Le succès n’est pas illégal. — La juge Yvonne Rogers.

Tant que le procès est en cours, Apple refuse d’autoriser le retour d’Epic Games sur l’App Store.

Apple est aussi concerné par d’autres procès à travers le monde sur les pratiques anticoncurrentielles.

Les méthodes de paiement devront être plus flexibles sur l’App Store

Apple n’a désormais plus la possibilité de rendre obligatoire son système de paiement aux applications. Il sera donc possible de régler les achats au sein des applications via un système de paiement externe ou d’utiliser comme avant le système en un clic de l’App Store. Les applications pourront donc contourner la « taxe Apple » — sans doute en alourdissant la gestion des achats non traitée par Apple du côté des développeurs.

Le programme App Store Small Business

Le programme App Store Small Business est maintenu pour trois ans. Apple conserve le programme de 15 % de commission pour les applications générant moins de 1 million de dollars de revenus par an (au lieu des 30 % de commission pour les autres).

Maintenant qu’Apple est contraint de changer, les applications et les utilisateurs vont-ils profiter de ces nouvelles possibilités ?


Le no-code : le futur de la démarche produit

Bubble, un outil no-code créé en 2012, a levé 100 millions de dollars au début de l’été. En un an la plateforme a triplé ses revenus avec la promesse suivante : construire des applications pour le web sans coder. En janvier, c’était Webflow qui avait annoncé une levée de fonds de 140 millions de dollars.

Pouvoir transformer des idées en projets

Les outils de no-code suppriment de nombreuses barrières à l’entrée pour bon nombre d’entrepreneurs et d’entreprises. Ces solutions permettent de construire des sites et des applications sans avoir à taper de lignes de code. Ce qui permet d’avoir des utilisateurs bien plus rapidement pour tester et itérer.

Coding is not a bubble, and Bubble wants to empower the democratization of software development and the creation of new startups. — Techcrunch

Les outils, les formations et la communauté

Les plateformes no-code investissent massivement dans l’éducation pour rendre accessibles au plus grand nombre leurs outils. Le site Weblfow University est pour cela un exemple incontournable. C’est un accès à des ressources gratuites et des parcours de formations remarquables. Bubble offre aussi une offre de formation avec Bubble Academy et même des formats Bootcamp.

Le futur du no-code

Adalo, un autre outil de no-code, a publié une étude sur les futurs possibles du no-code en interrogeant leur communauté. Le no-code s’installe sur le marché comme une solution incontournable pour réaliser son prototype et développer son produit.

Ce contenu est réservé aux membres du site.

Vous pouvez vous abonner à ce site web. Vous pourrez alors accéder à l'ensemble des contenus premium, à leurs mises à jour et aux nouveaux guides ou aux livres blancs.

Je m'abonne maintenant

Partagez l'article